Bazz'Arts

Le blog de l'Art d'en bas d'chez toi.

Billets comportant le tag Bazz'Ards

0 notes &

Très controversé, parfois arrogant, sa musique montre l’étendue de sa personnalité. Il est devenu en très peu de temps un acteur important de la scène hip hop des années 2000.

Kanye West débute sa carrière artistique en tant que producteur : Jermaine Dupri, Foxy Brown, Lil’ Kim, Jay-Z ou encore Nas. Ses signatures ont fait de lui l’un des producteurs le plus demandé en seulement deux ans et demi. Il collabore sur l’album de Talib Kweli « Quality » (2002), Nas “The lost tapes” (2002), Beyoncé “Dangerously in love” (2003), Jay-Z “The Blueprint 2” et “Black Album”.

Après un grave accident de voiture, Kanye West écrit “Through the wire” (2004), ce single lui permet de se faire connaitre en tant que rappeur et de sortir son 1er album “The College Dropout”. Avec cet album il remporte 3 nominations aux Grammy Awards et n’arrête pas pour autant sa carrière de producteur. Fou de travail il enchaine les albums : “Late Registration” en 2005, “Graduation” en 2007 “808s and Heartbreak” en 2008 et “My Beautiful Dark Twisted Fantasy” fin 2010.

De l’album “My Beautiful Dark Twisted Fantasy”, la chanson qui me porte le plus c’est le fameux “Monster” featuring Jay-Z, Rick Ross, Nicki Minaj & Bon Iver : un morceau assez rythmé avec des artistes apportant chacun sa personnalité. Pour cet album, Kanye West a fait appel à de nombreux artistes comme Raekwon, Kid Cudi, Rihanna ou encore Pusha T de The Clipse. “My Beautiful Dark Twisted Fantasy” est ancré de musicalité et de sonorité diverses, il mérite d’être écouté.

A mon sens, l’album le plus inspiré de culture hip hop est le premier “Through The Wire”. Durant sa carrière, il a su sans cesse évoluer sans jamais se répéter en proposant des choses nouvelles avec un sens artistique qui lui est propre, permettant de toucher une cible à chaque fois différente. Certains l’aimaient avant, d’autres le préfèrent maintenant, et il y a ceux qui ont toujours suivi le coté artistique, parfois décalé et mégalo de Kanye West.

Il prévoit de sortir en mars 2011 un album en duo avec Jay-Z, nomé “Watch The Throne”.

Kythie.

Classé dans Bazz'Ards Hip Hop

1 note &

La Lentille Fisheye !!!!

J’ai eut la chance de découvrir au pied de mon sapin de noël un petit paquet contenant une lentille fisheye. AAAAAAïe. Pour ceux qui ne connaissent pas je vais vous en parler un peu. Alors ce n’est pas un objectif mais une lentille ! Point très important car le budget à prévoir peu être divisé par 10.

En effet, pour un objectif Fisheye comptez minimum 500 euros alors que pour une lentille, moins de 80 euros suffiront. Quelle est donc la différence ?

Au delà du prix, ces deux Fisheye sont bien différents. Tout d’abord la lentille Fisheye se fixe sur un objectif normal ( moi je l’ai mise sur mon 18-55) alors que l’objectif Fisheye se suffit à lui même ! Ensuite, étant donné que c’est une lentille plus moyen de poser de filtre par dessus, alors qu’encore une fois l’objectif lui vous en laisse la possibilité ! Et dernier détails pour les puristes, votre photos est certes déformée car très très ( très ? ) grand angle, mais avec l’objectif Fisheye les bords du cliché seront nets alors qu’avec la lentille vous perdrez forcément en netteté … 

En ce qui me concerne, par rapport à d’habitude, mon but avec le Fisheye n’était pas de faire une photo ultra clean, ultra nette, ce n’était pas un problème si je me retrouvais avec un cliché un peu cracra sur les bords, peut être même que ça ajouterai du piment graphique à la photo. Parfois il y a des ratés, le reste du temps ça ne gène pas. Au prix de l’objectif, beaucoup d’entre vous comprendront que je préfèrerai d’abord changer de boîtier plutôt qu’investir dans un objectif Fisheye . A noter que le « rond » de la photo n’est obtenu qu’en focale 18. Plus vous augmenterez votre focale, moins le rond apparaitra ( comme c’est le cas sur certaines photos ci-dessus où je devais être en 20 à peu près), jusqu’à disparaître en 55.

Dans l’attente de vous fournir des photos biens travaillées. 

Arrivederci et Bonne ANNEE

MAX.M

Classé dans Bazz'Ards Photographie

0 notes &

"FAITES LE MUR"

Banksy, artiste britanique street art, connu pour mêler dans ses oeuvres (graffiti/pochoir) politique, humour et poésie; sort aujourd’hui son film: "Faites le mur".

Un documentaire d’1h26 où Banksy nous présente le street art par un mélange de comédie et de canular : un film de Banksy par Banksy pour les amoureux de street art.

On file à une séance et on fait le débrif’ plus tard…

Kythie.

Classé dans Bazz'Ards Film

2 notes &

André Kertesz

Le photographe d’origine hongroise (1814-1985) dont la carrière s’est étendue sur plus de 70 ans, est actuellement exposé au Jeu de Paume à Paris.

La rétrospective qui lui est consacrée 25 ans après sa mort, nous présente plus de 300 de ses photographies, dont près de 200 de ses tirages sont des tirages d’époques. Cette carrière extrêmement longue s’explique par sa capacité à créer en permanence suivent ses émotions, en soulignant l’originalité et singularité poétique. Cet avant-gardiste de la photographie (c’est ainsi qu’il est considéré) passe les 50 dernieres années de sa vie à New-York où il ne parviendra jamais à obtenir le succès qu’il espèrait.

Cette exposition est présente de le cadre du Mois de la Photo à Paris, et visible jusqu’au 6 février 2011 à la galerie du Jeu de Paume.

Nageur sous l'eau, 1917.

Nageur sous l’eau, 1917.

Max.M

Classé dans Bazz'Ards Art Photographie

0 notes &

 
Mercredi 8 décembre : Fête des Lumières Day Number One.

Premier soir de ces 4 soirées de ville lumineuse. Au Nord, au Sud, à l’Est, à l’Ouest : toute la ville était illuminée pour remercier Marie.
A différents endroits de la ville on peut trouver des objets les plus farfelues comme dans le quartier de Bellecour (2e arrondissement) où dans toute la rue de la République on retrouve des lampes de bureau géantes, qui illuminent le passage mais aussi les gens désireux de se faire prendre en photo.
Lors de cette première soirée nous n’avons pas pu tout voir, un monde inimaginable c’était retrouvé pour découvrir cette cité éclairée. Mais l’endroit qui m’aura le plus marqué c’était Les Perspectives Lyriques au Théâtre des Célestins : une mise en scène visuelle et musicale qui rendrait fou tous les amoureux de musique quel quelle soit. Les jeux de lumières déformaient l’architecture du théatre pour le remodeler, alors que la musique orchestrait la destructuration sur un rythme quasi électro.
Dans tout lyon on peut trouver près de 75 lieux où jeux de lumière riment avec musicalité.
Day Number Two : on est reparti….

Mercredi 8 décembre : Fête des Lumières Day Number One.

Premier soir de ces 4 soirées de ville lumineuse. Au Nord, au Sud, à l’Est, à l’Ouest : toute la ville était illuminée pour remercier Marie.

A différents endroits de la ville on peut trouver des objets les plus farfelues comme dans le quartier de Bellecour (2e arrondissement) où dans toute la rue de la République on retrouve des lampes de bureau géantes, qui illuminent le passage mais aussi les gens désireux de se faire prendre en photo.

Lors de cette première soirée nous n’avons pas pu tout voir, un monde inimaginable c’était retrouvé pour découvrir cette cité éclairée. Mais l’endroit qui m’aura le plus marqué c’était Les Perspectives Lyriques au Théâtre des Célestins : une mise en scène visuelle et musicale qui rendrait fou tous les amoureux de musique quel quelle soit. Les jeux de lumières déformaient l’architecture du théatre pour le remodeler, alors que la musique orchestrait la destructuration sur un rythme quasi électro.

Dans tout lyon on peut trouver près de 75 lieux où jeux de lumière riment avec musicalité.

Day Number Two : on est reparti….

Classé dans Bazz'Ards

0 notes &

Slick Rick

Beaucoup d’articles et de vidéos existent sur ce rappeur anglais, mais de nombreuses personnes ne savent que Ricky Walters aka Slick Rick est né à South Wimbledon à Londres en 1965, puis déménagea en 1975 avec sa famille dans le Bronx à New-York.

Ce rappeur britano-américain débuta sa carrière hip hop dans les années 80. Dana Dane (The Kangol Crew) et Doug E Fresh (Get Fresh Crew) ont été deux piliés dans l’évolution de sa carrière, avec qui il collabora. Il débuta une carrière solo en 1988 en signant chez Def Jam avec son premier album « The Great Adventures of Slick Rick »qui fut un franc succès, le meilleur de ses 4 albums. Sa carrière hip hop fut mise entre parenthèse à cause de son séjour en prison. Néanmoins, « La Di Da Di »« Mona Lisa » and « Children’s Story » sont les chansons de Slick Rick les plus connues et même samplées par Snoop Dogg, Montell Jordan ou encore Black Star (Mos Def & Talib Kweli).

Pour ma part, j’ai découvert Slick Rick que tardivement, à travers ses différentes collaborations avec des artistes tels que Aaliyah « Got to give it up », reprise de Marvin Gaye, dans les années 90. A cet instant, je suis tombée sous le charme de son « flow » fluide et surprenant, et de sa voix british so unique. Il m’a apporté un œil totalement différent sur le hip hop que je pouvais écouter et aimer à l’époque. Son « flow » rimait avec musicalité, à l’époque où les rappeurs ne chantaient pas encore sur leurs morceaux.

Selon moi, il fait parti de ce que l’on appelle : l’âge d’or du Hip Hop, là où celui-ci était encore nouveau, pur, plein d’émotion, de musicalité et d’originalité.

QUAND ETES-VOUS TOMBE AMOUREUX DU HIP HOP ?

Kythie.

Classé dans Bazz'Ards Hip Hop